Automatisme pour la maison

Vous n'aurez plus qu'à lever le petit doigt

Archive dans 21 juillet 2020

Motorisation de portail : comment l’installer ?

La motorisation de portail n’est plus réservée aux grandes entreprises. Grâce au savoir-faire des fabricants, on peut actuellement trouver des systèmes d’automatisme qui sont tout à fait adaptés à chaque foyer. Que vous ayez un portail coulissant ou un portail battant, vous pouvez trouver le système de motorisation qui est adapté à votre ouverture. La mise en place d’une motorisation de portail est une opération facile à réaliser. Mais, si vous pensez que vous avez besoin d’aide pour mettre en place votre système, on vous conseille de trouver les étapes à suivre dans cet article.

Comment installer une motorisation de portail coulissant ?

La mise en place d’une ouverture coulissante vous permet d’offrir un style innovant à votre extérieur. C’est aussi la meilleure solution si vous avez un terrain limité ou en pente. Un portail coulissant ne demande qu’un seul moteur pour faire coulisser son vantail.

Pour mettre en place la motorisation de votre portail coulissant, vous devez commencer par réaliser la dalle en béton. C’est cette dalle qui va recevoir le support du bloc moteur au pied de votre coulissante. Une fois que c’est fait, vous pouvez placer les repères des points de fixation de la motorisation. Vous pouvez ensuite percer et combler les trous avec du scellement chimique. Scellez ensuite les tiges filetées équipées d’un écrou. Pour terminer cette étape, vous pouvez visser les écrous tout en plaçant le support sur les tiges filetées.

Il est temps de mettre en place votre moteur. Ouvrez le couvercle de votre équipement et fixez – le sur le support. N’oubliez pas de bien vérifier les câbles électriques. Pour finir votre installation, vous pouvez mettre en place la crémaillère le long du portail.

La mise en place d’une motorisation de portail battant

Il est tout à fait facile d’installer l’automatisme d’un portail battant. Commencez par couper votre alimentation électrique. Trouvez ensuite les points de repère de fixations sur les piliers et les vantaux. Vous pouvez ensuite percer les piliers et poser des chevilles avant d’insérer les vis de fixation.

Il est temps de mettre en place la centrale de commande de votre automatisme. La plupart du temps, elle se met sur le pilier de votre portail battant. Et pour installer les moteurs, il vous suffit de fixer chaque modèle sur les battants de votre portail. Attention, pour le bon fonctionnement de votre portail battant, vous devez installer chaque moteur sur la traverse basse du vantail, jusqu’à 1 m du sol maximum.

Les avantages d’une motorisation de qualité

L’optimisation de votre portail vous permet de bénéficier de plusieurs avantages. C’est la meilleure solution si vous souhaitez améliorer votre quotidien. Vous n’avez plus besoin de sortir de votre voiture ou de votre maison pour ouvrir votre portail. Il vous suffit de cliquer sur le bouton de votre émetteur pour le piloter à distance.

Vous n’aurez plus besoin de votre clé pour ouvrir votre portail. La motorisation vous permet d’assurer la sécurité de votre ouverture. Ce qui est parfait si vous avez besoin de renforcer la sécurité de vos biens.

L’installation d’une pergola alu nécessite-t-elle une autorisation préalable ?

L’avantage d’installer une pergola dans le jardin est qu’elle permet de faire un nouvel espace de vie dans le jardin ou sur la terrasse. Outre son rôle décoratif, elle trouve également son utilité dans la création d’une zone couverte et ombragée. Cela permet de profiter entièrement de l’extérieur, notamment durant les journées très chaudes de l’été. Si vous envisagez d’installer une telle structure, sachez qu’il existe des démarches administratives à suivre. Une question se pose souvent : l’installation d’une pergola alu nécessite-t-elle une autorisation préalable ?

Ce qu’il faut entendre par pergola

Il s’agit d’une petite construction qui permet de créer une surface ombragée dans le jardin ou sur une terrasse. Elle est constituée de poutres horizontales, des poutres verticales et une toiture. La pergola se distingue de la véranda par le fait qu’elle ne dispose pas de murs. Cela signifie qu’elle est ouverture sur l’extérieure. Elle est également différente de la tonnelle étant donné qu’elle est plus solide et qu’elle est conçue pour durer.

Deux types de pergola existent :

· La pergola adossée : celle-ci ne dispose que de deux piliers. Comme son nom le laisse deviner, elle est adossée à l’une des façades de la maison. Son avantage est qu’elle est moins imposante par rapport à la pergola autoportante ;

· La pergola autoportante : celle-ci est constituée d’au moins 4 piliers. Son avantage qu’il peut s’installer dans n’importe quel endroit, comme dans un jardin, sur une terrasse, ou au bord d’une piscine, etc.

Si vous envisagez d’installer une pergola, sachez que les démarches administratives que vous devez suivre sont différentes selon qu’il s’agisse d’une pergola adossée ou autoportante.

Quelle autorisation administrative pour une pergola adossée ?

· Pour une surface au sol inférieure à 20m² : il suffit de faire une demande de travaux auprès de la commune concernée. Dans le cas où ce dernier accepte votre projet, il mettra à votre disposition un certificat d’urbanisme ou une autorisation d’urbanisme ;

· Pour une surface au sol dépassant les 20 m² : dans ce cas de figure, vous devez effectuer une demande de permis de construire auprès de votre mairie.

Quelle autorisation administrative pour une pergola autoportante ?

· Pour emprise au sol inférieure à 20m² : vous êtes soumis à l’obligation de demander une autorisation avec dépôt auprès de la commune concernée. Il est à noter qu’aucune déclaration n’est exigée si cette surface est inférieure à 5 m² et si elle ne se trouve pas dans une zone sauvegardée ;

· Pour emprise au sol supérieur à 20 m² : la démarche est identique à celle de la pergola adossée : vous avez besoin d’un permis de construire. La demande est à déposer auprès de la mairie de la commune concernée.

Il est à préciser que les démarches administratives restent les mêmes, quel que soit le matériau de fabrication de la pergola. Par ailleurs, il est indispensable de s’informer sur la réglementation d’urbanisme en vigueur avant d’installer une pergola. Enfin, en cas de doute sur le type d’autorisation administrative correspondant à votre type de pergola, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de la mairie de votre commune.